ATTENTION : Etant en plein déménagement de l'atelier, toutes nos lignes téléphoniques sont actuellement hors-service (merci Orange). Cela devrait être rétabli en fin de semaine. En attendant, contactez nous par mail.

MBike Adventure Race à Madagascar

Récit d'aventure d'Emmanuel Morel

Après une trop longue période (à mon goût) sans opportunité de participation à un raid VTT d’exception à l’étranger, une possibilité s’est présentée de participer à la première édition du MBike Adventure : une course VTT en terre Malgache sur 6 étapes en équipe de 2. Cette course ambitionne de s’imposer dans le calendrier des Vététistes à la recherche de dépaysement, mais aussi de beau VTT. A écouter l’organisateur Stéphane Lacas, très impliqué et motivé par le développement du VTT sur l’île rouge, il y a de multiples possibilités de variantes sur Madagascar.

Bon, dans un premier temps il s’agit de trouver un coéquipier, et c’est vrai que depuis la métropole, on a un peu l’impression de se lancer dans l’inconnu… Pas de problème, Stéphane s’occupe de m’en trouver un, et de fait, en la personne de Yannick Cornillé. Yannick est un métropolitain installé depuis déjà un certain temps à la Réunion et avec un beau palmarès de courses, à la Réunion bien sûr, mais aussi à l’île Maurice, en Afrique du Sud… C’est l’accord parfait : on aime bien attaquer en descente, et on n’est pas en reste sur le plat ou en bosse.

MBike Adventure Race Madagascar 2015 Effectivement, le site des Hautes Terres entourant la capitale Antananarivo, Tana pour les intimes, n’est pas avare de reliefs sous la forme de « coups de cul » qui peuvent se transformer en portage. On aura ainsi pour chacune des étapes nos bons 1400 m de positif pour environ 50 km, avec une altitude de base de près de 1300m. Ce n’est pas pour rien que la région est appelée la zone aux milles collines.

Mais revenons aux participants de cette course avec des airs de villégiature, ses à-cotés réguliers et sa bonne atmosphère. Sont donc inscrites 19 équipes avec bien sûr des équipes locales, mais aussi une délégation de voisins Réunionnais, un Québécois installé à Madagascar, et deux métropolitains Fred Ischard et moi-même.

Franck, un Réunionnais, nous met en garde : « Attention, il y a une équipe malgache qui gagne systématiquement le Tour sur route de Madagascar »

Optimistes que nous sommes, Yannick et moi, on se dit que de bons routiers ne sont pas nécessairement de bon descendeurs… Bon, ça n’aura fonctionné qu’une fois, à l’avant dernière étape et ce n’est pas faute d’avoir tenté.

Emile et Dama nous paraissent un peu émoussés et surtout gèrent leur avance. Accessoirement Dama fait une petite chute et nous laisse la victoire d’étape, tandis qu’ils raflent absolument toutes les autres.

MBike Adventure Race Madagascar 2015 Ils ont des démarrages nerveux et apprennent très vite en descente. Les équipes top Malgaches attendaient en fait de pied ferme de se confronter à la concurrence étrangère et nous ont mené la vie dure sur un plan sportif, tout en restant très amicaux bien entendu.

Ces descentes reprennent le sol généralement très ferme de la terre tassée et durcie au soleil, avec parfois une couche superficielle plus ou moins fine de poussière. A cela s’ajoutent des trous plus ou moins piégeux formés par l’érosion et là, il vaut mieux ouvrir l’œil, et le bon.

Pour autant, il ne faut pas oublier de lever le nez et profiter des villages isolés dans la campagne, des gamins qui s’enthousiasment à notre passage, des adultes qui nous encouragent en « allez Wasa », des rizières, mais aussi des pinèdes ou bois d’eucalyptus traversés. On s’étonnera de passer devant des carrières où notamment des femmes de tous âges et enfants concassent des cailloux, des fabriques de briques en pleine rizière avec leur four à la paille de riz et là aussi toute la famille qui contribue à l’effort de creusage, moulage, transport… Tout autant que de vastes zones, voire des collines entières brûlées : les activités de subsistance et les croyances de bienfaits des brûlis avant la saison des pluies ne font pas nécessairement bon ménage avec l’idée que l’on se fait de l’écologie et du respect de l’environnement.

Alors le vert à vélo qu’est chacun d’entre nous peut éventuellement se demander si les Malgaches ne sont pas en train de couper la branche nourricière sur laquelle ils sont.

MBike Adventure Race Madagascar 2015 Pour illustrer cette préoccupation, Stéphane organise une opération de communication filmée par les équipes TV locales à l’issue du prologue . Opération durant laquelle nous sommes tous invités à repiquer des plantes endémiques à proximité de la fameuse « Croc Farm ».

C’est justement au sein de Croc Farm, un élevage de crocodiles, que se trouve le restaurant ou est prévu le déjeuner d’après prologue.

Alors qui va manger qui? Eh bien, c’est match nul, 0 à 0 puisque depuis quelques mois une loi interdit la consommation de crocos, et on est ressorti aussi nombreux de ce site touristique que l’on est entré…

On nous proposera également après course quelques curiosités : visite d'une fabrique de maquettes en bois de bateaux (de renommée mondiale), visite d’un parc de lémuriens, visite d’un site de production de foie gras. Et oui, la ferme bio d’Ivato (dans laquelle on passera le début et la fin de la course) aussi bien que ce site particulier proposent du foie gras et du confit de canard, assez inattendu de prime abord. Visite d’une célèbre ferronnerie, représentation d’un show de danses traditionnelles, dans une très belle propriété tenue par une française. Le tout à proximité du site classé par l’UNESCO qu’est le Rova, ancien site royal devenu depuis la résidence de ministres.

Retour sur la course. A ma connaissance, il n’y a pas eu de crevaison. C’est que le terrain n’a pour ainsi dire pas de cailloux agressifs.

Mais la lubrification de la transmission reste un sujet. La chaîne couine souvent vers la fin d’étape et je connaîtrai même un bris de chaîne sur une traversée de rizière. Mais heureusement la solidarité entre concurrents va jouer et Mickaël va ainsi me proposer un maillon rapide salutaire (à charge de revanche, je lui rendrai la monnaie de sa pièce sous forme de Smecta le lendemain lorsque son estomac connaîtra quelques délicatesses).

MBike Adventure Race Madagascar 2015 On est encore en fin de période sèche, mais déjà quelques rizières sont en culture et bien que la couleur terre, voire aride soit prédominante, on a de très belles pointes de verdure. Stéphane nous révèle qu’au mois de mai, toutes ces rizières sont autant de jaillissement de verts plus pétants et flashy les uns que les autres et on constatera par nous même après la course que la physionomie et les couleurs de Mada sont très variables. Pour se faire une première idée, il suffit de s’imaginer que les collines, plutôt dénudées ou plantées de pins ou eucalyptus étaient des forêts primaires à la base qui ont laissé la place à la culture et l’élevage entre autres de zébus.

MBike Adventure Race Madagascar 2015Justement, des zébus et des charrettes, on en a vu quelques unes sur les chemins. Il a parfois fallu slalomer à l’arrache entre plusieurs attelages, ou bien doubler un attelage à la sauvage depuis le talu avant un passage étroit. C’est aussi ça qui rajoute de l’émotion, le plus sympa restant d’entendre au loin les gamins se réjouir de notre passage, ce qui n’a pas empêché un tout jeune de traverser sans regarder juste devant nous : très chaud devant…

 A la lecture du profil de l’étape du jour, on se programmait toujours des descentes qui pouvaient se présenter comme autant d’opportunités d’attaquer l’équipe Malgache leader, mais rien à faire, elle maintenait généralement un tel rythme qu’au lieu d’attaquer, il s’agissait plutôt pour nous de réduire l’écart.

Si la population est des plus modeste,vivant dans des maisons au toit de chaume et murs en briques, elle n’en reste pas moins très souriante et enthousiaste à notre passage.

MBike Adventure Race Madagascar 2015 De la même façon, les compétiteurs malgaches sont généralement moins bien équipés, mais pour quelques uns d’entre eux, cela n’entame en rien leurs performances et leur motivation, tandis que quelques autres se montrent plutôt malins : en bon connaisseurs du terrain, ces derniers s’épargneront quelques kilomètres probablement jugés superflus. Alors les flagmans sur les points de contrôle se mettent à relever les dossards : un tout petit peu de mise au point.

En revanche, le principe de courir à deux, notamment pour se tenir prêt à supporter le partenaire, n’est pas toujours appliqué à la lettre. On verra même un malgache équipé d’un bon vélo all mountain (et probablement meilleur descendeur que son coéquipier) se reposer au pied d’un arbre à proximité de la ligne d’arrivée en attendant que ce dernier ne pointe le bout de son nez. Pas sûr que cette stratégie soit des plus efficaces. D’autres se testent à la concurrence jusqu’à la ligne d’arrivée , oubliant le coéquipier, et attendent ce dernier avant de franchir la ligne puisque le règlement attribue une pénalité si l’écart dépasse les 30 secondes.

On retiendra notamment une descente grisante dans un paysage superbe et sauvage à la première étape qui nous a tellement emballé qu’on en a manqué le balisage, et donc un peu de temps. Et de longues descentes sur des zones poussiéreuses, également tellement agréables à rouler, mais un peu moins sympathiques si on se trouve derrière dans le nuage de poussière.

Sur un monotrace dans l’herbe, ma roue avant va un peu trop taquiner le bord du chemin, et juste le temps de réaliser que " la suite sera délicate" me voila déjà en train d’embrasser de tout mon élan le sol. Il y a des coups de foudre dont on peu se passer. Et pour ajouter à la crédibilité de la vidéo enregistrée par Yannick, mon coéquipier va suivre mon erreur de trajectoire pour venir me percuter : au moins ça fait bien vrai.

MBike Adventure Race Madagascar 2015

Bon, ce ne sera qu’anecdotique, sans aucune conséquence pour la suite. Rien à voire avec la mauvaise série nous concernant lors de la dernière étape qui retrouve les terres du prologue.

Comme d’habitude , on prévoit d’attaquer sur les descentes même si l’écart de près de 10 min avec l’équipe leader semble bien difficile à effacer. Emile et Dama attaquent d’entrée, contrairement au scénario de la veille ou ils avaient préféré rester en position d'observateur. On reste au contact mais la deuxième équipe Malgache constituée de Jimmy et Célestin se mêlent à nous et nous empêche de nous lâcher complètement dans les descentes et à près de 10 km de l’arrivée j’entends un bruit inquiétant provenant du vélo de Yannick : les rails carbone de sa selle viennent de lâcher …gloups…On a les mêmes pédales et les mêmes gabarits, donc je propose à Yannick d’alterner les vélos pour limiter la tétanisation des cuisses, pas cool pour un final. Comble du tout, ayant cette deuxième équipe en point de mire, et probablement à cause d’un débalisage par des villageois, on manque une bifurcation et ce ne sont pas moins d’une bonne dizaine de kilomètres supplémentaires (et le dénivelé associé) que l’on va franchir la ligne d’arrivée finale. Du coup, après 4 secondes places et une victoire d’étape on rétrograde à la 3ième place au général…la poisse.

MBike Adventure Race Madagascar 2015

Bien évidemment, cela n’enlève en rien le plaisir à parcourir l’ensemble du tracé, dans un cadre magnifique et dépaysant. Se retrouver dans une ambiance conviviale, et avec de très agréables prestations de restauration et logement.

Pour conclure, chacun ramènera même un maillot souvenir et un guidon en bois local terriblement bien façonné, avec même les poignées sculptées, ce qui donne à certains l’idée de l’utiliser véritablement sur un vélo : c’est sûr que cela fait un effet bœuf.

Le rendez-vous est donné pour l’édition 2016 pour laquelle Stéphane et son équipe ont bien envie de proposer une possibilité de prolongation sur l’île Sainte Marie. Cette seconde est bien connue pour son cadre et ses plages idylliques, avec en prime la présence à proximité, à certaines périodes, de baleines à bosses. Certains pensent déjà à revenir accompagnés de leurs familles…

Fred et moi restons quelques jours supplémentaires sur Mada.

Quelle occasion ! Stéphane se réjouit à l’idée de nous proposer une sortie de derrière les fagots : un 90 km qui passe par un sommet à 2600 m qui domine toute la région environnante, et se termine par la traversée de l’ancien aéroport désaffecté de Tana.

Une bonne chute de pluie la veille change la configuration des pistes connues lors de la course.

MBike Adventure Race Madagascar 2015 Les chemins en vallée deviennent localement boueux et la fréquentation régulière par les locaux à pied, en vélo ou en charrette change très vite la physionomie des chemins. Les paysages revêtent ainsi de nouvelles couleurs. Le parcours traverse notamment des vastes zones de mimosas qui doivent donner des couleurs incroyables au moment de la floraison. Lors de l’ascension, on passe également devant un marché en pleine campagne. Certains traits laisseraient penser que l’on se trouve en amérique du sud, au Pérou ou en Bolivie, mais non, on est bien sur l’île rouge.

Une fois l’ascension passée dans une atmosphère nuageuse, on domine la vallée ensoleillée par laquelle on va descendre. Là encore des cultures en terrasse et des rizières, des singles particulièrement ludiques pour la descente. On croirait se trouver sur un bike park naturel et la récente pluie donne une texture particulièrement agréable de la toute récente poussière sous le passage des pneus… Quelques arrêts photos s'imposent, notamment à la croisée de villageois et de leurs attelages de zébus, mais aussi par le très beau mariage de couleurs sous une lumière flatteuse.

MBike Adventure Race Madagascar 2015 Mais la réalité du vol retour de Fred nous impose d’accélérer le rythme et malheureusement réduire les arrêts photos…gloups…On s’arrêtera tout de même dans un village se désaltérer dans une de ces boutiques typiques qui vous propose toute sorte de boissons, avant cette fameuse traversée des pistes de l’ancien aéroport.

Entre cette sortie VTT en extra et la fin de la course, on aura pu faire une brève excursion du coté de la réserve nationale d’Andasibé. Rien que le voyage en mini bus privé est une aventure, avec notamment sa suspicion d’arrêt panne qui se transformera en simple poussée pour relancer la machine. Mais également, on verra en à peine une centaine de kilomètre une transformation du paysage depuis les hautes terres sous leur période dite aride vers un paysage plus verdoyant et qui respire une meilleure qualité de vie pour les habitants en se rapprochant de la mer.

MBike Adventure Race Madagascar 2015

Notre périple, plutôt contenu au niveau timing, se contentera des visites de sites de forêt secondaire et de réserve de lémuriens qui nous emballeront. Imaginez vous promener dans un kayak qui vous emmène très rapidement sur plusieurs sites de populations de différentes espèces de lémuriens. Ces derniers viennent volontiers vous voir puisque le guide aura la bonne idée de venir avec une grappe de bananes dont les lémuriens font leur nourriture quotidienne. Ce sera l’occasion de faire de belles photos et de voir de près le regard particulier de ces animaux, ainsi que la préhension particulière, voire un déplacement par série de sauts en station debout pour certains. Attention, les lémuriens ont conscience que les rapaces sont le principal ennemi de leur progéniture. Ainsi le vol d’un d’entre eux sur nos têtes entraîne une série de cris perçants de défense.

A nouveau, à toute proximité de ce site protégé réputé, (avec notamment une forêt primaire assidûment fréquentée par les touristes) on s’apercevra que la constante recherche de terres de culture entraîne une destruction des forêts originales par la mise à feu des collines. Les lémuriens, caméléons, fougères arborescentes et autres bois précieux ne deviendront-ils pas trop rapidement les souvenirs d’une île rouge dotée d’une superbe richesse de biodiversité? Souhaitons que non…

Le mieux, maintenant que vous avez un début de ce que vous réserve cette grande île, est de vous faire votre propre idée de Mada. Si possible en vous rendant également en bordure de mer, et pourquoi pas faire une excursion pour voire les fameux baobabs? Il y a tellement de choses à découvrir...

MBike Adventure Race Madagascar 2015
A bientôt pour de nouvelles aventures !

Et si vous voulez vous aussi nous faire rêver, rejoingnez notre équipe ! Candidature Cofactory 2016
La prochaine édition est quant à elle prévue du 11 au 16 octobre 2016 : MBike Adventure Race

Nous contacter

En savoie !

Des Questions ?