Midi en France   
MIDI en FRANCE
  Si vous nous avez trouvé suite au passage d'une de nos ralisations dans l'émission MIDI en France, suivez ce lien pour plus de détails.

A la recherche de notre Champion(ne) !

"De 1934 à 1949 le “Concours de Machines” a fait avancer le vélo français, et donné naissance à des bicyclettes d'exception." Et en 2016, le magazine 200 associé aux Cycles Victoire a décidé de redonner vie à l'épreuve ! Formidable idée !

Grade9 est naturellement en lice pour le concours et nous réfléchissons déjà à quoi pourrait ressembler notre machine... Le thème étant une "randonneuse légère". Mais, la machine seule n'allant pas loin, il nous manque encore notre "Champion" : LE cycliste qui la fera vivre lors des épreuves qui se dérouleront les 1, 2 et 3 juillet 2016 à Ambert en parallèle de la Cyclo des Copains-Cyfac

Cela pourrait-être vous !

Naturellement, la première condition d'admission est qu'il faudra être en mesure de participer aux épreuves qui se dérouleront sur 3 jours à Ambert : 200 à 250km le premier jour, puis montée chronométrée du Béal le 2ème et enfin, 80km sur un parcours mixte bitume / terre. Rien de plus facile sur le vélo que nous réaliserons...

Le concours portant sur la machine, nous ne cherchons pas un coureur Elite / pro ! C'est le vélo qui sera jugé ! Et si nous devions résumer notre démarche : nous cherchons quelqu'un avec qui se lancer dans un projet, un concours, sur trois jours, dans la bonne ambiance et la convivialité.

Nous proposons un contrat calqué sur celui de notre programme Cofactory 2016. L'esprit est le même que pour notre recherche de compétiteur Route ou XC (d'ailleurs, les candidatures sont encore ouvertes), sauf que le seul objectif de l'année sera le concours. Nous proposons donc un partenariat pour la fabrication d'un cadre sur-mesure de type "randonneuse légère" (que l'on pourrait aussi nommer "Gravel Bike") équipé de manière similaire à celui-ci :

Grade9 Gravel Bike

Porte bagages et lumières sont obligatoires pour le concours. Une capacité à rouler hors piste également. Attention, nous n'offrons pas de vélo, mais nous proposons un prix exceptionnel pour le vélo complet, qui sera monté en accord avec celui qui sera notre Champion / Cofactory.

Typiquement, les vélos d'exposition (ou pour concours), sont fabriqués, assemblés, exposés, puis vendus à un prix cassé. Dans notre cas, ce n'est pas possible car nous réalisons des vélos pour une personne en particulier... Il nous faut donc trouver son client avant sa réalisation. Nous ne savons pas quel sera la valeur du vélo avant en avoir parlé avec son cycliste, mais la remise sera maximale. Notre objectif n'étant pas de gagner de l'argent sur ce genre de projet, mais de s'associer sur un objectif commun.

Si vous aviez dans l'idée de vous faire réaliser un vélo de ce type, qui plus est en titane, sur mesure, avec étude posturale complète, si vous êtes en mesure de nous représenter lors de l'épreuve et si l'idée de participer au retour du "Concours Machine" vous plaît et vous motive alors n'hésitez pas à postuler !

Quelques explications supplémentaires :

Le cadre : Il sera réalisé sur mesure, pour notre "Champion" après une étude posturale complète visant à déterminer la position du cycliste et la géométrie du cadre. Nous n'avons pas encore exactement défini chaque point/élément du cadre, mais nous savons déjà qu'il sera prévu pour recevoir un porte bagages arrière et freinage disque avec intégration des câbles électriques (pour lumières et plus ?)

La périphérie : Elle sera choisie en concertation avec notre Champion. L'objectif n'est pas de réaliser le vélo le plus cher, le plus impressionnant de par son équipement et allure, au contraire. L'objectif est de réaliser un vélo cohérent, simple et efficace. Dans l'esprit des randonneuses. Néanmoins, ce sera un vélo de 2016, de ce siècle et non du dernier...

L'épreuve : Il faudra naturellement s'engager à y participer ! Sur 3 jours, à Ambert.

Le Champion(ne) : Comme nous l'indiquions plus haut, nous ne cherchons pas un pur compétiteur de 23 ans niveau Elite... Mais un cycliste passionné, qui désire s'engager à nos côtés sur ce concours. Il n'y a donc pas de profil type et encore moins de sélection d'âge ou de genre... (Les Championnes sont donc les bienvenues !)

Planning : Nous nous donnons jusqu'au 15 19 février pour trouver notre champion et commencer l'étude posturale. Le temps de l'étude, puis de la fabrication et de l'approvisionnement des éléments périphériques, le vélo sera livré début juin, au plus tôt.

Pour postuler, envoyez-nous un mail pour vous présenter et nous parler un peu de vous, de ce que vous avez déjà réalisé à vélo et ce qui vous motive dans ce projet. N'hésitez pas à ajouter une ou des photos ainsi que le budget global que vous pensez engager. Chaque demande recevra une réponse au plus tard lors du dernier round de qualifications aux candidatures Cofactory le 19 février. Vérifiez donc bien vos filtres anti-spam et n'hésitez pas à nous contacter par téléphone au besoin.

Adresse pour envoyer vos candidatures : 

Encore deux liens intéressants :

La page sur les candidatures Cofactory 2016 GRADE9 : http://www.grade9.fr/actu/blog/625-candidature-cofactory-saison-2016

La site du magazine 200 : http://www.200-lemagazine.com/

 

A lire également : Le "Concours Machine" présenté par les organisateurs :

 

L'esprit
Le concours est amical, participatif, gratuit : pas de droit d'engagement ou d'inscription. Il vous sera peut-être demandé une participation à la location du “barnum”  sous lequel seront exposées les machines entre les épreuves, et où elles pourront être vues du public.
Les constructeurs s'engagent à présenter un vélo (ou plusieurs !), monté par leur champion, et à prendre en charge les frais de route et d'hébergement.
Le concours sera organisé avec tout le sérieux nécessaire, mais reste une compétition amicale. Il est l'occasion de rassembler des constructeurs français qui se croisent peu, de montrer au public la qualité du travail des artisans français. Et sans doute… de faire avancer le vélo.

Le thème et les contraintes
Le thème 2016 est celui de la randonneuse légère.
Le concours technique poussait les constructeurs à innover : nous ne donnons donc aucune contrainte de matériaux, de taille de roues, d'équipements, ou de transmissions, et encore moins esthétiques. À vous d'interpréter ce thème comme vous le souhaitez.
En bonnes randonneuses, les vélos devront tout de même pouvoir embarquer des bagages, en l'occurrence 10 exemplaires de 200 (3,3 kg) durant l'une des trois épreuves, à choisir.
Ils devront aussi disposer de huit heures minima d'éclairage avant et arrière.
Les vélos présentés peuvent être dérivés d'un modèle de série. Mais ils doivent avoir été montés spécialement pour l'épreuve, et présenter un caractère innovant.

La compétition
Les vélos sont montés par un “champion” choisi par la marque. Il peut s'agir d'un client, d'un membre du personnel. Les vélos sont classés à la fin de la troisième journée, au points. Le classement prendra en compte…
• Les temps réalisés lors des trois épreuves, avec des pénalités et bonus suivant les écarts avec la moyenne.
• Les éventuelles pannes. L'assistance est évidemment interdite pendant les épreuves, ainsi que les changements de pièces ou de configuration.
• Le poids
• Le prix
• Les notes du public
• Le caractère innovant du vélo
• La qualité de réalisation
• L'origine des pièces et la proportion de pièces “maison”.

Le barème définitif est en cours d'élaboration.

Le déroulement
Jeudi 30 juin : installation et accueil à Ambert (63), soirée en commun.
Vendredi 1er juillet : épreuve sur route de 200 à 250 km sur route, dans le Forez. Départ au petit jour.
Samedi 2 juillet : montée chronométrée du Béal. En soirée, vote du public durant le repas commun, puis dépouillement.
Dimanche 3 juillet : le matin, parcours gravel de 80 km. En après-midi, remise des prix, avant celle des copains. Fin du concours vers 17 heures maxi.

Les participants
Le concours technique est ouvert à tous ceux qui fabriquent a minima leurs cadres eux-mêmes, en France et Belgique, éventuellement en Angleterre, par opposition aux “assembleurs”.
Sont partants au 4 janvier Victoire, Vagabonde, Cyfac, Grade 9, les cycles Cattin, Berthoud et Perrin, et Swanee Ravonison en catégorie “rookies”.
D'autres invitations ont été lancées. Nous attendons plusieurs réponses. Au maximum, douze machines seront au départ.

Le jury
Il réunira lecteurs de 200 (éventuellement via des votes par Internet, comme pour le Bike Design Project américain), un cadreur étranger, l'historien du cycle Raymond Henry, et bien sûr les constructeurs — qui s'interdisent de voter pour leur propre production. Le public de la rando des Copains décernera le prix du public. Nous attendons également une réponse de Jan Heine.

Alain (200) et Julien (Victoire)

Nous contacter

En savoie !

Des Questions ?