Midi en France   
MIDI en FRANCE
  Si vous nous avez trouvé suite au passage d'une de nos ralisations dans l'émission MIDI en France, suivez ce lien pour plus de détails.

Deux mille dix sept.

Quelle année!

Notre année fiscale s'est terminée il y a quelques jours. C'est l'heure du bilan. On va bientôt lancer les candidatures COFACTORY 2017, mais avant cela, prenons un peu de recul sur la saison passée.

D'un point de vue chiffres, l'année aura été bonne. La société et la marque progressent. Nous avons presque atteint nos records passés (sous un autre nom...) en terme de ventes et même si la santé financière d'une entreprise n'est pas un sujet qui passionne, une entreprise ne peut pas vivre seulement d'amour et d'eau fraîche. Ce point passé, on peut se concentrer sur ce qui nous anime réellement.

Départ de l'épreuve longue distance du Concours de MachinesLe point d'orgue 2016 aura été le Concours de Machine. Et pas que pour le concours, mais surtout pour la prise de conscience que l'on n'est pas seuls à faire ce que l'on fait depuis bientôt 13 ans. Certes, nous connaissions bien les LE VACON, KERAUTRET et autres SINGER, mais c'était "à distance". Virtuel, en quelque sorte. Ils étaient là avant nous et nous semblaient intemporels car nés à l'âge d'or de l'artisanat français. Question de génération, probablement.

Mais le Concours au delà du concours, nous aura personnellement surtout révélé des noms connus et reconnus dans leur domaine, de leurs clients et aficionados. Et je suis sûr qu'aussi connu que nous pensons être, notre existence aussi leur aura été révélée à cette occasion. On dit qu'un artisan vit dans son monde, qui se résume à son atelier la plupart du temps et c'est un peu vrai. Par manque de temps, de moyens, mais aussi à cause d'un égocentrisme à la fois nécessaire pour faire ce que l'on fait librement, mais aussi dommageable lorsqu'il nous isole trop du monde (cycliste, économique, familial...). Un des nombreux bons moments en équipeSouvent, on ne découvre (certains de) nos collègues que lorsqu'ils se présentent à nous. Et cela fait du bien de savoir qu'on est plutôt nombreux à être convaincus de faire les meilleurs vélos au monde ! On ne doit pas être si fou que ça, finalement.

Depuis, j'ai remarqué ne plus évoquer le siècle dernier et la gloire de l'artisanat français, belge, italien de fabrication de vélo lors de discussions avec d'autres passionnés... Maintenant, je parle de l'avenir de l'artisanat et du vaste choix qui s'offre désormais. Les grandes marques industrielles doivent déjà trembler, j'en suis sûr.

Départ de la Cyclo des CopainsLe Rendez-Vous est donc pris pour l'édition 2017 du Concours de Machine !

Cette année 2016 a aussi été la renaissance du Cofactory que nous avions entamée en 2015 ! Vu de l'extérieur, le Cofactory peut être vu comme une belle opération marketing pour se faire connaître. Toutes les marques le pratiquent sous différents nom (communication, partenariat, sponsoring etc) et c'est indéniablement un moyen de se faire de la pub', comme on dit. Mais de même que le bilan comptable s'il est nécessaire de se faire connaître, ce n'est pas une fin en soi. A notre échelle, nous avons le luxe de choisir et de connaître tous nos "Cofa'". On se trompe parfois, mais le plus souvent, cela débouche sur des relations de longue durée avec d'autres passionnés du vélo et avec qui on vit (par procuration souvent, mais pas que...) de belles aventures ! On pourrait presque dire qu'on créée un atelier pour se faire égoïstement ses propres vélos et on lance le Cofactory pour se trouver des amis avec qui rouler... Mais on ne va pas le dire.

Emmanuel Morel à MadagascarCe que l'on peut dire par contre c'est que nos "Cofa" nous ont encore offert une belle saison. Tout d'abord en décembre dernier, Emmanuel Morel nous a fait voyager et rêver à Madagascar pour la 1ère édition de la MBike Adventure Raid. De beaux paysages exotiques, de belles rencontres et une envie folle de recommencer, c'est d'abord ça le Raid Aventure.

Nous avons ensuite retrouvé nos Cofa' VTT sur la Transmaurienne Vanoise mi juillet. Comme l'an dernier, cette course par étapes de 5 jours avait lieu en Haute Maurienne, entre Bessans et Aussois et parfois même dans le célèbre Parc National de la Vanoise. Définitivement un évènement à ne pas manquer...

Remise de la Machine à notre ChampionClément Valla a enchaîné sur la Coupe du Monde de Raid Aventure par équipe mi-août en Irlande. Son équipe la Team FMR s'est alors relayée pendant 1 semaine (VTT, canoë et course à pieds) et a du braver des conditions météo très compliquées ("jamais vues à cette époque en Irlande depuis 30 ans"). C'est donc par la grande porte que Grade9 a intégré cette discipline puisque la Team FMR de Clément remportait cette manche de la Coupe du Monde.

Ayant effectué une superbe saison et en s'imposant très rapidement sur le Challenge Cyclo'Tour Rotor, notre grimpeur (et aussi nouveau "graveleur") Stéphane Cognet est venu asseoir sa victoire lors des Cimes du Lac d'Annecy le 02 octobre dernier.Olivier Lyoen et son fils à l'XTerra

Un autre grand moment de notre saison 2016 c'est sans nul doute la double participation d'Olivier Lyoen à Hawaï. Il aura emmené haut les couleurs de Grade9 sur l'Ironman (triathlon) et l'Xterra (VTT). C'est donc de l'autre côté de l'Atlantique, équipé de ses deux Grade9 qu'il nous a fait vibrer début octobre. N'ayant malheureusement pas atteint l'objectif qu'il s'était fixé (un podium sur le doublé) il nous donne rendez-vous en 2018 pour prendre sa revanche.

Quand aux "vacances" de nos Cofa, ils les passent évidemment sur leur vélo. Comme par exemple Renaud Oberti qui a décidé de rallier les Pyrénées à la Picardie en VTT. Trois semaines ponctuées de rencontres, d'histoires et de panoramas qui vous poussent à rester 20 minutes à prendre des photos et à contempler. Renaud Oberti en Bikepacking dans les PyrénéesPour lui c'est mission accomplie et une terrible envie de repartir.

A ce sujet, je peux déjà vous annoncer que le thème principal de la campagne de recherche Cofactory 2017 sera la "très longue distance" à vélo. Les courses principalement visées seront celles du Challenge Cyclo-Tour ROTOR (qui fêtera ses 10 ans)  et naturellement la Transmaurienne-Vannoise ! Le triathlon IM sera aussi de la partie avec nos deux représentants historiques... L'année sportive s'annonce chargée.

Stéphane Cognet vainqueur de la Montée du BéalL'atelier aussi aura ses challenges ! Le bal des nouvelles normes (d'entre-axe, de boîtiers, de pivots...) de ses dernières années semble s'être calmé. Il est donc temps, à notre tour, de prendre les devants et d'imaginer les vélos du futur. Au niveau mondial, l'artisanat du cycle a pris assez d'ampleur pour définir ses propres nouveautés normalisées comme par exemple le boitier de pédalier T47 qui répond à l'enflement de l'axe de pédalier alors que de plus en plus d'autres câbles et gaines veulent aussi passer par ce boitier. Les choses bougent comme on dit et le public nous supporte de plus en plus. Nous espérons bien vous montrer de belles choses d'ici quelques mois...

Mais le vélo étant bien plus que de la matière, nous n'oublions pas que le plus important au delà des courses, des concours, des normes, des prouesses techniques et du poste à souder c'est la pratique, dans sa forme la plus simple et la plus diverse. Et c'est quelque chose que nous n'oublierons pas non plus pour 2017. Nous réalisons des vélos pour son propriétaire et pas pour nous ou pour une vitrine. L'étude de la position fait selon nous l'essentiel de la qualité du résultat final, une fois qu'on a arrêté d'admirer le vélo et qu'on est monté dessus...Soudure de la Machine du Coucours Que ce soit pour une sortie d'une heure, ou de 4000km.

On le dit depuis toujours : le confort à vélo n'est pas un luxe mais une absolue nécessité et celui-ci s'obtient avant tout par la position. C'est le reste qui est du luxe (dont on ne se privera pas non plus !).

Bon repos hivernal, bon ski et à bientôt !

Nous contacter

En savoie !

Des Questions ?